Koyasan

Les fleurs
11 février 2020
Ombres portées
19 février 2020
 

Ah Koyasan ! Un incontournable pour la pèlerine que je suis. Là, perché dans la forêt de cèdres centenaires, un rassemblement de sanctuaires bouddhistes.

 
 

Deux longues routes, des rangées de monastères, quelques commerces et restaurants, de vieux temples aux secrets insondés. Tout au bout, l’okuno-in, des stèles à perte de vue, des gisants plantés parmi les arbres.

 
 
 

Le vent se lève, le soleil perce la forêt, l’hiver est là. Encore quelques badauds, fin de saison. La neige, bientôt.

 
 

Et moi, je déambule, juste marcher, juste être là. Laisser couler le temps. Bercée par la majesté des géants aux épines éternelles.

 
 
 

La présence de Kukaï, partout. Il a marché, avec moi, pas après pas, ces dernières semaines.

 
 

En ce jour de décembre, je m’en suis allée. Sereine, je le laisse ici, veiller sur le repos des âmes. Je reviendrai.

 
 

Pour en savoir plus :

Koyasan est le siège du bouddhisme shingon, importé de Chine par le moine Kukaï au IXi siècle. Le lieu souffre de son succès, il est devenu très touristique. Evitez les week-ends et les périodes de forte affluence. https://en.visitwakayama.jp/destinations/koyasan/

J’ai dormi dans les temples, déçue par l’accueil, alors je recommande cette petite guesthouse. On y vit serré mais le coeur du personnel nous est grand ouvert. http://koyasanguesthouse.com/en/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SOPHIE LAVAUR